Le rire de la tête de mort (Ensor)

La mort et les masques – James Ensor – 1897

Qu’importe le temps, l’agitation, le divertissement et les masques : la mort sait. Et de cette certitude confrontée au déni, elle tire sa plus grande joie. Car le bonheur vient aussi, sinon d’abord et avant tout de la foi. Y compris en soi…

~ par fg sur février 5, 2010.