Le sourire avenant de la future reine (Rubens) – Amour, séduction

Henri IV recevant le portrait de Marie de Médicis – entre 1622 et 1625

Le tableau dans le tableau. Le premier contraste fortement avec le second. Autant la scénographie générale de la présentation de la future épouse se veut solennelle, presque grandiloquente, autant le visage de Marie s’illumine d’un sourire en coin et d’un regard coquin…

Autre tableau de Rubens : La fureur de David

~ par fg sur mai 3, 2011.

 
%d blogueurs aiment cette page :